Watching Alibaba

Alibaba à Liège, une bonne nouvelle ? Vraiment ?

Accueil > Interventions > Nethys : c’est la 3e piste de Liege Airport qui est à l’ordre du jour (...)

Nethys : c’est la 3e piste de Liege Airport qui est à l’ordre du jour !

mardi 17 septembre 2019

Communiqué de Watching Alibaba, 17 septembre 2019

Dans le journal « Le Soir » de ce mardi 17 septembre, le management de Nethys sort du bois et livre ses intentions.

Ce que l’on redoutait depuis de longs mois se confirme : Nethys a l’intention d’utiliser le produit de la vente de ses actifs pour investir dans le développement de l’aéroport de Liège, pour y construire, disent Messieurs Stéphane Moreau, Pierre Meyers, François Fornieri, Olivier Servais et Jacques Tison, un « méga-projet ».

Ces déclarations corroborent un faisceau d’indiscrétions et d’indices qui nous ont amenés, depuis plusieurs semaines, à penser que l’aéroport de Liège a l’intention précise de lancer le projet d’une nouvelle piste d’atterrissage, parallèle à la piste principale, environ 2 km au Nord de celle-ci.

Ce « méga-projet » qui est défendu par une large coalition d’alliés, dont le management de Nethys n’est que la partie (actuellement) émergée, vise, à terme, au doublement de la taille de l’aéroport.

Il s’inscrit pleinement dans l’objectif, de plus en plus ouvertement assumé, de faire de Liège le premier aéroport de fret européen (il est actuellement 7e dans ce classement un peu absurde), et cela même si les capacités disponibles avec les deux pistes existantes restent importantes (sauf sur quelques plages horaires nocturnes où se concentre actuellement le trafic).

Même si aucun parti, aucun candidat ne l’a défendu lors des dernières élections régionales, ce projet nous semble faire l’objet d’une planification de longue date. Le tracé, étonnant, de la nouvelle route annoncée par le SPW entre Crisnée et Flémalle s’explique par exemple si l’on envisage l’implantation de la nouvelle piste (cf. schéma).

Notons que l’accord de gouvernement qui vient d’être conclu entre le PS, le MR et Ecolo, prévoit explicitement la possibilité d’extension des zones aéroportuaires (p. 18). Tout au plus soumet-il cette extension à « des normes d’emploi à l’hectare et d’utilisation des espaces actuellement disponibles » (sans rien préciser de ces normes).

À l’heure actuelle, l’aéroport génère moins de 10 emplois par hectare de terrain utilisé — et l’automatisation, de plus en plus poussée, des procédures logistiques laisse penser que ce chiffre n’est pas susceptible d’évoluer favorablement, bien au contraire. En annonçant la création de 4000 emplois (et ce ne sera ni la première ni la dernière fois que l’on annoncera d’immenses créations d’emploi à Bierset), on annonce aussi l’urbanisation de plusieurs centaines d’hectares de terrains supplémentaires, qui ne peuvent se trouver qu’au Nord de l’aéroport.

Ce projet, s’il devait être mené à bien, entrainerait dès lors la destruction de plusieurs villages (Velroux, Voroux-Goreux, Lexhy,…) et un survol direct d’Awans et Horion-Hozémont. Il générerait une intensification considérable des nuisances de tous types pour les habitants de l’agglomération et particulièrement, bien évidemment, pour les riverains de l’aéroport. Le chiffre de 2000 camions quotidiens annoncé, par le directeur de l’aéroport, dans le cadre de l’arrivée d’Alibaba à Liège, serait largement dépassé. De nouveaux projets (auto)routiers sont à redouter.

Ce projet, de façon encore plus préoccupante, participerait à la course vers l’abîme climatique dans laquelle l’humanité est actuellement entrainée par des décideurs trop peu soucieux de l’intérêt général. Ce projet indique la totale inconscience de l’enjeu climatique qui est, encore à ce jour, celle de bon nombre de décideurs de premier plan — en dépit de leurs déclarations lénifiantes sur le sujet.

Alors que les centaines de millions d’euros que coûterait ce projet pourraient être investis, tout en créant des emplois non délocalisables, dans la transition énergétique de notre agglomération, dans le rattrapage de l’immense retard que nous avons accumulé dans ce domaine sur la plupart des grandes villes européennes, le choix de miser encore et toujours sur la monoculture logistique, c’est-à-dire sur un secteur qui devra nécessairement réduire ses activités pour que l’humanité puisse survivre, serait aussi le choix d’un probable suicide économique à moyen terme.

Nous demandons une information claire et complète sur les projets d’investissement en cours (avec de l’argent public) et une véritable analyse coûts/bénéfices intégrant les préoccupations d’emploi, de qualité de vie et d’impact environnemental de ce projet.

Nous appelons les Liégeoises et les Liégeois à résister de toutes leur forces au gaspillage de leur trésor public dans une voie qui compromettrait l’avenir de la région et des générations futures.

Pour Watching Alibaba,

Marc Alardeau, Géographe
Evelyne Balteau, Extinction Rebellion Liège
Cédric Leterme, GRESEA
Sybille Mertens, HEC Liège
Eric Nemes, Attac Liège,
Pierre Ozer, ULiège
François Schreuer, urbAgora

Messages

  • La logistique, en terme moins ronflant le transport, est une activité de service qui dépend de l’activité d’autrui, de producteurs pouvant avoir d’autres intérêts et/ou stratégies que ceux du transporteur, de l’évolution et des aléas de business sur lesquels elle n’a pas prise.

    Par ailleurs, les véhicules, qu’il s’agisse de camions ou d’avions, comptent parmi le matériel le plus facilement dé-localisable, ce qui augmente la pression concurrentielle entre les lieux d’accueil.

    Enfin, vu les niveaux d’investissements pour appâter du hautement dé-localisable, cela ne concerne pas "quelques oeufs" mais également ceux (y compris à venir) qui manqueront dans d’autres recettes.

    Où est le "bon père de famille" ? Au casino ?

  • Déjà présent deux fois à des réunions avec des animateurs de Watching Alibaba, je me réjouis de la pertinence, de la simultanéité et de la synchronicité du message reçu ce 17 septembre avec la conjoncture politique de ces derniers jours en Wallonie et à Bruxelles.
    J’y vois l’annonce d’une capacité à faire face, au moins inchoativement, à la mise en place d’une contre-information mettant en lumière l’étendue des stratégies de ceux qui contribuent à globaliser la planète et l’humanité, comme si rien ne devait se passer d’autre qu’une continuation planifiée de la croissance qu’elle qu’en soient les conséquences pour la qualité de la vie.
    Je désire être tenu au courant de ce que fait et publie "Watching Alibaba" et même si possible participer activement à la diffusion d’une information capable d’empêcher le silence et la désinformation sur ce qui est prévu et mènera notre région, comme tant d’autres dans le monde, à être privée de ses ressources et d’un avenir pour sa population et l’humanité.

  • J habite Verlaine et croyez moi la nuit je dors avec la fenêtre ouverte car j ai toujours eu l habitude cela devient insupportable le bruit des avions à répétition avec très peu de temps entre chacun d ou manque de someille et ce derniers quand il y a n est pas réparateur donc que va t on devenir et que va t on respiré comme saloperie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.